Le cygne à cou noir (Cygnus melancoryphus) est un oiseau ansériforme de la famille des Anatidae, originaire d’Amérique du sud, reconnaissable pour sa tête et son cou noirs et son corps blanc.

Espèce

C. melancoryphus

Ordre

Anseriformes

Famille

Anatidae

Peligro de Extinción

Amenazada (vulnerable)

Caractéristiques

Caractéristiques :

On n’observe aucun dimorphisme sexuel du plumage chez les femelles et les mâles, ces derniers étant plus grands. À l’âge adulte, le plumage de la tête et du cou devient noir, à l’exception d’une ligne blanche allant du bec jusqu’au centre de l’œil, et s’étendant vers la partie arrière de la tête. Le reste du plumage est blanc. Les parties de la face et la caroncule sont rouges. Les pattes sont rosées.

Ils muent annuellement, à la fin de la période de reproduction et avant la migration vers le nord. En captivité, ils peuvent vivre environ 7 ans, bien que des exemplaires de 20 ans ont également été recensés.

Coutumes, nourriture et habitat :

Habitudes, alimentation et habitat :

Ce cygne habite dans les lagunes et les lacs d’eau douce ou saumâtre et sur les côtes. Il fréquente les zones marécageuses et les points d’eau où poussent des algues et où l’on trouve du plancton. C’est un oiseau très aquatique si on le compare à d’autres cygnes. Il passe le plus clair de son temps dans l’eau et ne marche que très gauchement. Il occupe des lieux au niveau de la mer et jusqu’à 1 200 mètres d’attitude.

Quant à sa répartition géographique, il est présent du sud du Brésil jusqu’à Tierra del Fuego. Au printemps et été austral, il niche au Chili, à Paraguay, en Argentine et Uruguay,  ainsi qu’aux îles Malouines. En cette période, certains individus atteignent le Canal de Beagle au sud de Isla Grande à Tierra del Fuego et l’archipel Juan Fernández en Chile. En hiver, il migre vers le nord et est souvent présent à Paraguay et à Rio Grande do Sul, Santa Catarina et Paraná de Brésil.

Ce cygne se nourrit d’algues et de plantes aquatiques, ainsi que d’invertébrés tels que des insectes. Il filtre l’eau en enfonçant le bec dans les lieux où l’eau est peu profonde, puis l’ouvre et le referme légèrement pour laisser l’eau circuler à l’intérieur. Il introduit parfois la tête et le cou sous l’eau tandis que le corps reste en surface.

Son vol est vigoureux et lui permet de parcourir de longues distances,  bien que l’envol et l’atterrissage sur l’eau lui pose parfois problème. Le son qu’il émet lorsqu’il nage ou vole ressemble à un sifflement.

Curiosités

Curiosités :

Les cygnes sont monogames : lorsqu’ils ont trouvé leur moitié, ils s’unissent à elle pour la vie ; si l’un d’eux meurt, l’autre refuse de chercher un nouveau compagnon.

Ils construisent leur nid avec des brins d’herbe sur les rives des lacs et des lagunes. La femelle pond de trois à sept œufs de couleur crème qu’elle couve pendant 34 à 36 jours. Le mâle n’est jamais loin, prêt à défendre son nid en attaquant férocement tout animal qui oserait approcher ses œufs ou sa progéniture. En captivité, la reproduction ne pose aucun problème.
À la naissance, les cygneaux présentent un plumage blanc, le bec et les pattes sont bleu foncé. Avec le temps, les plumes de naissance acquièrent une couleur brun très clair. Le cou commence à s’obscurcir lorsqu’ils atteignent leur taille adulte. À un an, leur plumage est blanc et le cou noir, mais la caroncule sur le bec ne se développe pas avant trois ou quatre ans.
Les jeunes cygnes se plaisent à monter sur le dos des cygnes adultes et à se cacher sous leur aile en cas de danger.