Un dik-dik est le nom de l’une des quatre espèces de petites antilopes du genre Madoqua qui vivent dans les buissons de l’Afrique orientale et australe.

Les dik-diks mesurent environ 30 à 40 centimètres à l’épaule, mesurent 50 à 70 cm de long, pèsent 3 à 6 kilogrammes et peuvent vivre jusqu’à 10 ans. Les dik-diks sont ainsi appelés à cause des cris d’alarme des femelles. En plus de l’appel d’alarme des femelles, le mâle et la femelle émettent un sifflement grinçant et grinçant. Ces appels peuvent alerter les autres animaux des prédateurs.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Espèce

Madoqua

Ordre

Artiodactyla

Famille

Bovidae

Peligro de Extinción

Bajo riesgo (Preocupación menor)

Caractéristiques

Caractèristiques

Le dik-dik est considéré comme la deuxième antilope la plus petite d’Afrique. Il mesure de 55 à 72 cm de long de la tête à la queue et 30 à 40 cm de haut pour un poids entre 3 et 7 kg.

La fourrure varie du gris jaunâtre au brun, la partie du ventre étant plus claire. On remarque son museau préhensile, qu’il peut bouger dans toutes les directions. Il possède également une glande près de chaque œil, qu’il utilise pour marquer le territoire, et une touffe de poils sur le front, qu’il hérisse lorsqu’il est énervé.

Le dimorphisme sexuel est présent chez cet animal ; la femelle et le mâle peuvent être différenciés à première vue, puisque ce dernier est le seul à avoir des cornes (4-11 cm). Le dik-dik atteint la maturité sexuelle de manière précoce, avant l’âge d’un an. La période de gestation dure de 5 à 6 mois, c’est pourquoi il peut se reproduire jusqu’à 2 fois par an, avec un seul petit par naissance.

Coutumes, nourriture et habitat :

Habitudes, alimentation et habitat

Le dik-dik habite dans les zones broussailleuses de la savane, plus précisément en Afrique de l’Est (Somalie, Kenya et Tanzanie) et en Afrique du Sud (Namibie et Angola). Ces animaux vivent territorialement en couples monogames avec leur descendance, bien que celle-ci devra quitter tôt le groupe.

Ils sont timides et fuyants, et se cachent dans les buissons. Face à un danger, ils courent très vite, sautent et réalisent des mouvements en zigzag. Ils émettent également des sons qui ressemblent à « zik-zik » ou « dik-dik » (appel d’alerte).

Cet animal est herbivore. Il s’alimente de matière végétale facile à digérer et contenant peu de fibre. 80 % de son alimentation se compose de feuilles d’arbres et d’arbustes, 17 % provient de pâturages et le reste d’herbe et de joncs. Il s’alimente généralement aux premières heures du jour ou au coucher du soleil.

Curiosités

Curiosités

Contrairement à la plupart des ruminants qui naissent avec les pattes avant étirées, les dik-diks naissent avec les pattes avant pliées vers l’arrière.

Ce sont des animaux territoriaux qui peuvent habiter la même zone pendant des années. Ils délimitent leur territoire en le marquant de leur urine et leurs selles, en réalisant un rituel qui permet aussi de renforcer le lien du couple. Lors de ce rituel appelé « cérémonie de défécation », la femelle défèque et urine en premier, suivie du mâle. La cérémonie prend fin après avoir marqué les plantes environnantes des sécrétions de la glande pré-orbitale.