Le lémur Catta ou lémur à queue annelée, également appelé maki catta, est le seul représentant du genre Lémur. Tout comme les autres lémurs, on ne le retrouve qu’à Madagascar,   dans les forêts riveraines et les zones d’arbustes épineux du sud de l’île.

Espèce

L. catta

Ordre

Primates

Famille

Lemuridae

Peligro de Extinción

Amenazada (vulnerable)

Caractéristiques

Caractéristiques :

Le lémur catta est un animal omnivore et le plus terrestre de tous les lémuriens. Son comportement diurne le maintient actif uniquement aux heures où il fait jour.

Il passe 33 % de son temps à terre.

Il s’agit d’une espèce très sociale qui vit au sein de groupes d’une trentaine d’individus, dans lesquels on observe la dominance sociale des femelles, un comportement assez courant chez les lémuriens. Pour se tenir chaud et consolider les liens sociaux, les groupes se serrent les uns contre les autres ; ils aiment aussi bronzer assis en offrant leur ventre à la peau blanche et délicate aux rayons du soleil.

La taille des groupes, leurs zones d’action et la densité de population varient en fonction de la région et de la disponibilité de nourriture. En général, les groupes se composent de six à vingt-cinq individus, la moyenne se situant autour de treize ou quinze lémurs, bien qu’une trentaine d’exemplaire a également été recensée.

Coutumes, nourriture et habitat :

Habitudes, alimentation et habitat :

Leur domaine ou zone d’action varie de 6 à 35 hectares. Un territoire peut être habité par un seul groupe mais la superposition de groupes est plus courante. En liberté, les rencontres avec un groupe rival sont généralement hostiles. Les groupes restent sur le même territoire environ trois ou quatre jours avant de se déplacer.

Comme il est courant chez la plupart des lémuriens, les femelles exercent une dominance sociale sur les mâles en toute situation, même au moment de se nourrir,  ce  que les femelles ne manquent pas de faire respecter en poursuivant, en agrippant et en mordant les mâles si besoin est.

Les femelles jeunes n’héritent pas toujours le statut de leur mère ; les jeunes mâles, quant à eux, quittent le groupe à l’âge de trois ou cinq ans environ.

Habitudes :

Comme c’est aussi le cas chez d’autres lémurs, le sens de l’odorat est particulièrement développé chez le lémur catta qui imprègne le territoire de ses sécrétions odorantes.

Les mâles ont un comportement unique de marquage odorant à l’aide de leur éperon corné et participent à une sorte de « combats d’odeurs » en enduisant leur queue de sécrétions odorantes de l’avant-bras qu’ils dirigent ensuite vers leur adversaire pour en projeter.

Curiosités

Curiosités :

Il s’agit de l’un des primates à posséder l’un des répertoires vocaux parmi les plus étendus et de nombreuses vocalisations, telles que les appels de cohésion du groupe ou d’alerte.

Des expériences ont permis de démontrer que ces lémurs, malgré leur cerveau assez réduit (comparé à celui d’autres primates simiformes), sont capables d’organiser des séquences, de comprendre des opérations arithmétiques élémentaires et de choisir de préférence des instruments en se basant sur leurs propriétés fonctionnelles.