Mundomar recense une grande population de phoques divisée en deux ordres distincts : les phoques gris (Halichoerus grypus) et les phoques communs (Phoca Vitulina).  Les deux appartiennent à la même famille de mammifères pinnipèdes marins adaptés aux milieux aquatiques. Le terme français « phoque » est dérivé du mot latin « phoca », qui provient à son tour du terme original grec « φώκη ».

Espèce

Halichoerus grypus

Ordre

Carnivora

Famille

Phocidae

Peligro de Extinción

Amenazada (vulnerable)

Caractéristiques

Caractéristiques :

Les phoques habitent le long des côtes d’une bonne partie de la planète, hormis dans les zones tropicales. Ces animaux présentent un corps allongé et fusiforme fait pour nager ; les extrémités antérieures sont courtes et aplaties, plus aptes à être utilisées comme nageoires plutôt que pour se déplacer sur le sol. Le phoque marche gauchement bien que certaines espèces peuvent se déplacer à grande vitesse en rampant. Les extrémités postérieures adoptent une position fixe vers l’arrière et ne sont pas rétractiles. Contrairement à d’autres pinnipèdes, les phoques sont dépourvus d’ouïe externe.

Le pelage des phoques est généralement court et dense à l’âge adulte et ne sert pas tant à réchauffer que l’épaisse couche de graisse sous-cutanée qui peut représenter jusqu’à un quart du poids de l’animal. Certaines espèces sont quasiment dénuées de poils.

Coutumes, nourriture et habitat :

Habitudes, alimentation et habitat :

Ces phoques sont relativement communs dans les eaux de l’Atlantique nord. Il s’agit de la seule espèce de son genre.

Cet animal vit le long des côtes des mers tempérées et froides de l’hémisphère nord. On le trouve aussi dans les eaux des côtes du nord de l’Atlantique et du Pacifique, ainsi que dans la mer Baltique et dans la mer du Nord, ce qui fait qu’il s’agisse de l’espèce de la famille des pinnipèdes la plus répartie.

Curiosités

Curiosités :

La structure sociale des phoques varie énormément d’une espèce à une autre ; contrairement aux otaries, les phoques vivent généralement dans de grandes colonies. Certaines espèces sont monogames, d’autres s’associent en petits groupes ; les éléphants de mer forment des groupes composés d’un mâle dominant et d’un harem de femelles. Ce sont des prédateurs très efficaces qui s’alimentent de poissons, de crustacés et de céphalopodes. Certaines espèces chassent aussi les manchots et des phoques plus petits.

Ils peuvent nager de longues distances et plonger à grande profondeur pour capturer leur proie. Les distances que les femelles doivent parcourir pour obtenir leur nourriture ont imposé un rythme d’allaitement particulier : le lait des phoques est très calorique pour que le bébé puisse rester de longues périodes sans en boire en attendant le retour de sa mère.

Les phoques ne sont pas des mammifères migratoires. Ils vivent généralement au sein de groupes de cent exemplaires et préfèrent habiter le long des côtes, des baies, etc.